Un processus évolutif

Notre équipe veut poursuivre ses actions pour stimuler la mobilité et la fluidité des transports en misant d’abord sur la compréhension des comportements et en mettant en place des initiatives pour aider les résidents à adopter de nouvelles habitudes: déplacements à pied, à vélo et covoiturage.

Le développement urbain est énormément lié aux axes routiers dans une ville. Notre ville est au carrefour de nombreux axes de transports, soit les autoroutes 20, 30 et 40 ainsi que les voies ferrées du CN, du CP et de l’AMT. Depuis près de 20 ans, la croissance de la ville a suscité l’ajout de nouveaux quartiers et l’arrivée massive de résidents ajoutant une forte pression au réseau routier initial. Le profil de la population évolue et ses besoins changent. Il y a dix ans, les couples sans enfants étaient plus nombreux. Aujourd’hui, les familles avec des adolescents ayant acquis un véhicule sont en forte croissance.

Consultez notre programme.

Au fil des ans des améliorations au réseau routier ont été faites. Qu’il s’agisse de l’ajout d’un viaduc sur l’avenue Saint-Charles surmontant l’autoroute 40 ou le resurfaçage de la route Harwood (342), les ajustements au réseau nécessitent la coordination de plusieurs partenaires. Pour une ville, aller cogner à la porte des ministères pour recevoir sa part de subvention ou être autorisé à faire des améliorations aux tronçons provinciaux est un travail de longue haleine et exigeant.

 « En concordance avec le projet de revitalisation “Sur Harwood”, la ville a fait la demande au ministère des Transports du Québec de rapatrier la juridiction de la route de Lotbinière entre l’autoroute 20 (boulevard Harwood) et la rue Saint-Jean-Baptiste. Étant le cœur du boulevard urbain, il est essentiel que nous puissions aménager ce tronçon afin d’en faire un lieu emblématique de la ville. », explique Paul Dumoulin, candidat du district 8, de la Baie.

La vision que nous proposons pour le prochain mandat est en continuité avec les actions que nous avons réalisées dans le passé. Nous voulons poursuivre les améliorations dans notre ville et répondre aux besoins réels de la population. Notre gestion rigoureuse des finances publiques nous amène toutefois à procéder étape par étape afin de respecter la capacité de payer des citoyens.

Transport collectif et actif

C’est aussi grâce à la collaboration avec le Réseau de transport métropolitaine (RTM) secteur de la Presqu’île, anciennement CIT La Presqu’île que des améliorations aux transports en commun ont pu être réalisés. La mise en place de nouveaux circuits en direction des institutions collégiales adjacentes à Vaudreuil-Dorion (John Abbott, Gérald-Godin, Valleyfield), ainsi que l’augmentation des services de l’Express A-40 vers le métro Côte-Vertu sont des améliorations répondant aux besoins de notre population. Un travail de collaboration et de mobilisation des usagers est nécessaire également nécessaire. Les comportements des résidents doivent changer pour encourager les transports en commun et actifs.

Par ailleurs, seulement au cours des quatre dernières années le nombre de kilomètres de pistes cyclables a doublé, passant de 12 km à 24 km. Le dernier tronçon se réalisant en ce moment est celui entre montée Cadieux et chemin Dumberry sur l’avenue Saint-Charles. En raison des inondations, des travaux ont été retardés, mais seront exécutés cet automne. Certains tronçons restent à compléter dans l’attente de la restauration des routes principales comme la piste cyclable adjacente au boulevard de la Cité-des-Jeunes entre les rues des Floralies et Émile-Bouchard.

Tel que mentionné dans nos engagements, des liens piétonniers facilitant l’accès du quartier des Floralies au secteur de la Gare, ainsi que le lien entre les Floralies et la Cité-des-Jeunes sont des priorités. Dans le secteur Valois, les démarches pour la mise en place d’un lien piétonnier entre la rue Marier et l’avenue Besner seront poursuivies auprès du Canadien Pacifique (CP) afin de sécuriser la traversée vers le secteur commercial du boulevard Harwood pour les résidents du quartier.

Le boulevard de la Cité-des-Jeunes constitue également un axe routier important de notre ville. Dans l’optique de l’implantation d’un hôpital près du chemin de la Petite-Rivière, cette route, entre la voie ferrée de l’AMT et la montée Labossière doit être complètement réaménagée. Toutefois, plusieurs sections sont de juridiction provinciale. Notre équipe va poursuivre ses pressions afin de reconfigurer ce secteur avant l’arrivée de l’hôpital.

« La liste est longue, mais elle démontre la vision de ce que nous avons à faire dans le prochain mandat », conclut Guy Pilon, candidat à la mairie du PAVD.